Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

John Surtees champion du monde, pilote de F1  Lotus, Cooper, LoLa, Ferrari, Honda, BRM

John SURTEES

John Surtees

1964
Né le 11 Février 1934 à Tatsfield (Angleterre)
1960  Quand il arrive en F1 John Surtees a déjà à son actif 7 titres de champion du monde de moto. Il débute au sein du team LOTUS CLIMAX. Son premier GP il le dispute à Monaco, où il abandonne après 18 tours sur un bris de transmission. Son équipier Stirling Moss remporte le GP. Sa deuxième apparition en GP a lieu à Silverstone. Déjà très à l'aise avec sa LOTUS , il se classe 2ème . Au GP du Portugal, il place sa monoplace en pole position, mais doit malheureusement abandonner un peu après la mi-course. Il termine sa 1ère saison 12ème du championnat avec 6 points.
1961 Immédiatement repéré par les grandes écuries (notamment FERRARI), Surtees refuse leurs propositions préférant courir pour des teams plus modestes. C'est donc chez COOPER qu'il court en 61. Il obtient quelques places notamment 5éme à SPA (Belgique) et au Nürburgring (Allemagne). Il se classe 11éme au championnat à égalité avec son équipier Jack Brabham.
1962 Dès le 1er GP à Zandvoort (Pays Bas) Surtees et sa LOLA COVENTRY CLIMAX  signent la pole, mais 8 tours après le départ une suspension casse et c'est l'abandon. Surtees termine ensuite 4ème à Monaco après un GP ou seulement 5 pilotes franchissent la ligne d'arrivée. Sur terrible Nürburgring noyé sous une pluie incessante, après une course poursuite de 2h40, deuxième, Surtees s'incline derrière Graham Hill. La LOLA n°5 n'est pas très compétitive, mais John Surtees accroche quand même la 4ème place du championnat pilote.
1963 Surtees répond enfin à l'appel des sirènes de FERRARI. En début de saison la 156 F1 injection est trop lourde pour être compétitive. Surtees est déçu par la voiture construite à Maranello. Déçu mais pas découragé, grâce à son talent, ex champion du monde moto, récolte quelques places, 4ème à Monaco après avoir été second quelques tours, il réalise également le meilleur, Il est ensuite 3ème à Zandvoort.   A force de travail et de persévérance, enfin le jour de gloire arrive au GP d'Allemagne (Nürburgring), John Surtees signe sa première victoire en F1, reléguant Jim Clark à 1'17". Le championnat 1963 n'est bouleversé pour autant, mais Clark et LOTUS ont enfin trouvé un adversaire à leur taille.
1964 Nouvelle F1 pour FERRARI, avec la 158 F1 (8 cylindres de 210 cv) Surtees dispose de la meilleure voiture, et seul le talent de Clark lui permet de suivre le rythme imposé par FERRARI. Au Nürburgring, personne ne peut s'opposer à Surtees qui ajoute à son palmarès la pole, le meilleur tour, et la victoire. En pole à Monza John Surtees impose un train d'enfer et seul Dan Gurney (BRABHAM) parvient à rivaliser.  Après un duel de 53 tours (sur 78) ou Gurney passe en tête 24 fois et Surtees 29. Gurney finit par lâcher prise. John Surtees gagne devant 80000 tifosi déchaînés. Avant le dernier GP au Mexique, Graham Hill est en tête avec 39 points suivi de Surtees 34 et Clark 30 points. Vers le 30ème tour, les positions sont ainsi J. Clark, D. Gurney, G. Hill, L. Bandini et Surtees...  Bandini, accroche Hill qui tape le rail de sécurité. Clark  devance Gurney, Bandini Surtees sont a plus d'une minute. Le titre semble s'offrir à Clark. Mais...  Au 63ème tour (sur 65) une fuite d'huile sur la LOTUS contraint Clark à l'abandon. Chez FERRARI on fait signe à Bandini (2ème derrière Gurney) de laisser passer Surtees. L'italien s'exécute. Surtees 2ème, est sacré champion du monde. FERRARI remporte la coupe constructeur. A noter que c'est au volant d'une FERRARI bleue et blanche que Surtees obtient son titre. Enzo FERRARI ayant voulu marquer sont désaccord avec les autorités italiennes à propos de la non homologation de la FERRARI GT 250 LM.
1965 Dernière année des F1 1500cc, FERRARI connaît une baisse de performances et Jim Clark (LOTUS) écrase la championnat, de telle sorte que Surtees ne parvient a enregistrer que quelques places d'honneur. 2ème à East London (Afrique du Sud) 3éme au GP de France et d'Angleterre. Il inscrit 17 points et se classe 5ème au championnat
1966 Pour le retour des moteurs 3 lires, de nombreux observateurs donne FERRARI et Surtees gagnant pour le championnat 66. Après un abandon à Monaco, Surtees réalise un "hat trick" à Spa (pole, meilleur tour et victoire). John Surtees reprochant à sa F1 tipo 312 d'être trop lourde (512 k) ,et par ses critiques, s'attire les foudres de son directeur sportif, puis il claque la porte de chez FERRARI après les 24 heures du Mans, après seulement 2 GP disputés. Le champion du monde en titre ne reste pas sans volant et dès le GP de France 3 semaines plus tard il s'aligne au départ à bord d'une COOPER MASERATI. Le V12 MASERATI n'est qu'un descendant du moteur de 1957, et n'est pas performant. Surtees réussit quand même à terminer 2ème au Nürburgring où seule une piste détrempée peut lui permettre cet exploit. Un nouvel exploit du britannique à Mexico, ou il fait la pole avant de s'imposer en course. Cette  victoire lui permet de terminer deuxième au championnat du monde avec 28 points mais bonne distance de Jack Brabham qui en compte 42.
1967 John Surtees  signe chez HONDA, il convainc son ingénieur Nakamura de faire construire un chassis chez par LOLA. Le projet est une réussite, qui permet permet à Surtees de signer sa seule victoire de la saison, dans un final époustouflant à Monza...  Il est 3ème juste devant Jack Brabham, mais loin derrière, à presque 1 tour, des intouchables LOTUS de Hill (1er) et Clark(2è) quand à 7 tours de l'arrivée, Hill casse une transmission et abandonne...   puis à un tour de la fin, Clark est au ralenti dans Lesmo, presque en panne sèche, Surtees passe suivi de Brabham, dans le dernier passage a la "Parabolique", les 2 monoplaces sont cote à cote, Brabham met une roue sur herbe, tandis que Surtees à l'extérieur ré accélère un peu plus tôt, et s'impose d'une demie longueur. C'est la seule victoire de HONDA en F1 avec moteur 3 litres.
1968 L' inédite Honda   avec son chassis en magnésium, est très loin d'être fiable, 8 abandons sur panne et seulement 4 GP menés à leur terme. Sa meilleur performance il la réalise au GP de France à Rouen où il termine 2ème du GP au cours duquel son équipier Jo Schlesser se tue après 3 tours de course. Cette monoplace très expérimentale confrontée trop vite à la compétition aurait mérité d'être développée en essais...   Il décroche une pole position à Monza, avant d'aller taper un rail de sécurité au 9ème tour et d'abandonner. Dernière performance notable, une 3ème à Watkins Glen (USA). La saison s'achève avec 12 points et une maigre 7ème place au championnat.
1969 - 1970 Il court sans succès chez BRM  puis chez McLAREN avant de passer à l'activité de constructeur... La 1ère SURTEES FORD participe au GP de Grande Bretagne 1970, son meilleur résultat est inscrit au Canada, 5ème temps des qualifs il termine 5ème du GP.
1972 - 1978 John Surtees court au volant de ses propres voitures, Sa meilleure saison étant le championnat 1972 au cours duquel le team SURTEES FORD inscrit 18 points dont 13 par Mike Hailwood ce qui permet au team d'être classé 5ème pour la coupe constructeur... De 1974 à 1978, SURTEES FORD ne glane que 17 Pts. Le pilote anglais met fin à l'aventure à la fin de la saison 78.

Ses résultats en F1

( ) Nombre de points pris en compte pour le championnat du monde (cf règles pour attribution des points)

Année Ecurie GP Disputés Victoires Poles Meilleurs Tours Points marqués Classement
1960 Lotus Climax 4 0 1 1 6 14
1961 Cooper Climax 8 0 0 0 4 12
1962 Lola Climax 9 0 1 0 19 4
1963 Ferrari 10 1 1 3 22 4
1964 Ferrari 10 2 2 2 40 1
1965 Ferrari 8 0 0 0 17 5
1966 Cooper-Maserati 9 2 2 3 28 2
1967 Honda 9 1 0 0 20 4
1968 Honda 12 0 1 1 12 8
1969 BRM 9 0 0 0 6 11
1970 Surtees Ford 11 0 0 1 3 18
1971 Surtees Ford 11 0 0 0 3 20
1972 Surtees Ford 1 0 0 0 0 NC

TOTAL

111 6 8 11 180