Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

Jackie Stewart champion du monde, pilote de F1  BRM, Matra, Tyrell

Jackie STEWART

1969  1971 1973

Né le 11 Juin 1939 à Dumbarton (Ecosse)
1965   Fils d'un concessionnaire JAGUAR Stewart débute en F3 chez TYRELL en 1964 où il emporte 11 succès en 13 courses. Après une superbe année en F3. C'est BRM qui l'engage il débute en F1 dans d'excellentes conditions au sein d'une équipe très structurée qui développe ses châssis et ses moteurs. Stewart a la chance de côtoyer le très expérimenté Graham Hill qui lui prodigue les meilleurs conseils. Dès son 3ème GP Jackie Stewart étale toute sa classe à Spa Francorchamps sous des trombes d'eau, il réussit à se classer 2ème derrière l'intouchable Jim Clark. La première victoire ne tarde pas, à Monza, après une bataille somptueuse contre 3 champions du monde (Clark, Hill et Surtees), le débutant s'impose 3 secondes devant son leader Graham Hill. Pour sa 1ère saison il ne pouvait rêver mieux 1 victoire, 5 podiums et la place de 3ème au championnat du monde.
1966 1ère course, première victoire à Monaco pour Stewart sur BRM qui échappe à une hécatombe. Pour le retour de la F1 "3litres", les ingénieurs motoristes ne sont pas vraiment au "top" et seulement 4 pilotes franchissent la barre des 90 % du parcours total et marquent des points. Ceci à une explication simple:  Faute de moteur 3 litres BRM à conservé ses anciens 1500cc poussés à 2 litres . Pour le second GP, Stewart a beaucoup moins de chance, dans le 1er tour du GP de Belgique (Spa), la pluie qui noye le circuit, est cause la sortie de piste de 8 huit pilotes dont Stewart qui sort de cet accident avec 2 fractures (de l'omoplate et d'une cote), ses blessures l'empêcheront de courir le GP suivant (GP de France). Aux Pays Bas et en Allemagne, Stewart réssuit à marquer les points de la 4 ème puis 5ème place. Finalement, Stewart termine à la 7ème place avec 14 points inscrits.
1967 BRM s'obstine à développer son moteur 3 litres H16 apparut en cours de saison 66 et né de s'accouplement de deux V8 1500cc. La mise au point du "monstre" de plus 300 kg et très ardue, et hormis en Belgique (Spa) où il termine 2ème (à 1 minute de Dan Gurney sur EAGLE), après avoir mené la course pendant 7 tours.  Puis ensuite   au GP de  France (Le Mans) où il finit 3è,  Stewart abandonne tous les autres GP.
1968 C'est l'année du renouveau pour Jackie Stewart qui pilote une MATRA à moteur FORD COSWORTH dont le développement est confié à Ken Tyrell. Dès l'ouverture du championnat à Kyalami, pour sa première sortie, la monoplace de Stewart s'annonce très compétitive, Le pilote écossais réalise le second temps des qualifs, avant que son moteur ne le trahisse au 44ème tour alors qu'il était 3ème derrière Clark et Hill sur les LOTUS. Blessé au poignet, Stewart est absent à Jarama (Espagne) et à Monaco. De retour en Belgique (Spa), il perd la victoire à cause d'une panne sèche à 1 tour de l'arrivée. Le 23 Juin 68 au GP des Pays Bas à Zandvoort, Stewart sur sa MS10 à Moteur FORD s'impose avec 1'34 d'avance sur Jean Pierre Beltoise sur l'autre MATRA (MS11) à moteur V12 MATRA les autres concurrents sont à 2 tours. Cocorico la France est de retour en F1. Sous une pluie torrentielle, il l'emporte à nouveau au GP d'Allemagne (Nürburgring) puis aux USA (Watkins Glen). Finalement 2ème au championnat pour la première saison de MATRA, Stewart peut envisager le titre pour l'année suivante.
1969 En début de saison (Kyalami) Stewart ne dispose que de la MATRA FORD MS80 de 1968, pourtant cela ne l'empêche pas de dominer le GP de bout en bout, mettant en déroute les LOTUS de Hill, Rindt. L'écossais s'impose au GP suivant (Espagne / Barcelone), mais avec un peu chance. Parti plus lentement, il bénéficie des abandons successifs de Hill, Rindt et Chris Amon (FERRARI). Favori pour Monaco, Stewart domine haut la main le début de course mais a rupture d'un cardan le contraint à l'abandon au 23ème tour. Victorieux à Zandvoort, puis à Clermont Ferrant, et enfin à Silverstone, Stewart s'incline de Jacky Ickx (BRAHAM FORD) au Nürburgring. Au GP d'Italie à Monza, course est folle au cours du GP, le leadership changea 15 fois et 4 pilotes différents se retrouvèrent en tête. Finalement Stewart s'impose de 8/100è devant Rindt, 17/100è sur Beltoise (MATRA)et 19/100è sur Bruce McLAren (McLaren). Avec 63 points, Stewart remporte son 1er titre sur une voiture née à peine 3 ans plus tôt, son dauphin Jacky Ickx est à 37 points.
1970 Contraint par MATRA d'utiliser des V12 MATRA, Ken Tyrell qui ne croit qu'aux moteurs FORD, quitte la marque française et se lance à son compte achetant et en préparant deux MARCH FORD, une pour Stewart et l'autre pour François Cevert. Dès la première course à Kyalami, la MARCH de Stewart se montre à son avantage dominant la première partie de la course, mais au 19ème tour, suite à des problèmes de pneumatiques, Stewart doit abandonner la  tête de la course à Jack Brabham, puis la seconde place à Denny Hulme pour terminer 3ème du GP. A Jarama (GP d'Espagne) Stewart 3ème aux qualifs est le plus rapide au départ, et l'emporte de bout en bout, laissant la concurrence à 1 tour.  Stewart inscrit une seconde place à Zandvoort (Pays-Bas) derrière l'intouchable Rindt et sa LOTUS 72. En Italie , à Monza, Stewart termine encore second (de justesse-7/100), s'inclinant cette fois devant Clay Régazzoni sur FERRARI 312B. Ken Tyrell ayant construit son propre châssis (inspiré des MATRA), Stewart termine la saison sur une TYRELL FORD, 3 courses, 3 abandons. La saison s'achève avec une 5éme place au championnat à égalité avec Jack Brabham. 
1971 Avant le début de la saison, c'est FERRARI qui fait figure de Favori, Mais c'est sans compter sur Stewart et sa TYRELL 001. Bien qu'ayant réalisé la pole position à Kyalami, Stewart doit se contenter de la seconde place. Après cette place "décevante"  l'écossais aligne 2 victoires, Espagne, Monaco, s'effondre (11ème) à Zandvoort sous une pluie battante. Le pilote TYRELL se montre de nouveau imbattable aux GP de France, Grande Bretagne, et Allemagne. Une derrière victoire au GP du Canada et Jackie Stewart  est couronné champion du monde pour la seconde fois. Pour sa 1ère saison en F1 le team TYRELL est champion du monde des constructeurs.
1972 Le GP d'ouverture se dispute à Buenos Aires (Argentine) Stewart frappe fort d'entrée, Pole, Meilleur tour et victoire de bout en bout. La chance ne sourit pas tous les jours, au GP d'Afrique du Sud (Kyalami) alors qu'il est en tête, au 45è tour la boite de vitesse sa TYRELL lâche, c'est l'abandon. Après une nouvelle victoire à Clermont Ferrant (GP de France), Stewart doit s'incliner à Brands Hatch (Angleterre) devant  le jeune Emerson Fittipaldi qui profite d'une faute de l'écossais pour s'emparer de la tête du GP et l'emporter. Au GP d'Allemagne au Nürburgring, Stewart est en bagarre avec Régazzoni(FERRARI) pour la 2ème place quand au dernier tour le pilote de la Scuderia par en travers et accroche la roue de Stewart, c'est l'abandon pour le pilote TYRELL, il est classé 11ème à 1 tour. Regazzoni termine second.  Malgré deux victoires en fin de saison à Mosport (Canada) et à Watkins Glen (USA) où comme en début de saison il s'impose de bout en bout après avoir signé la pole et  le meilleur tour. Ermerson Fittipaldi emporte le titre pilote (61 pts), Stewart est second (45 pts).
1973 Au début de la saison, la TYRELL 005 de Stewart est au point, c'est un peu la surprise de le voir s'incliner en Argentine et au Brésil devant la LOTUS 72 de Fittipaldi. En Afrique du Sud Stewart endommage gravement sa monoplace et Ken Tyrell lui attribue la voiture prévue pour François Cevert, ce dernier attendra que la F1 de Stewart soit réparée...  C'est donc en 7ème ligne que Stewart s'élance pour la course. Au septième tour, après un grave accident survenu à Régazzoni (BRM) et  une remontée époustouflante Stewart pointe ne tête du GP. Personne ne rejoint Stewart qui renoue avec la victoire et écope d'un avertissement pour "Non respect d'un drapeau jaune" lors de accident de Regazzoni. Sa classe et son habilité seules lui permettent de s'imposer en Belgique (Zolder) et à Monaco. Sur le circuit de Zandvoort (Pays Bas) le team TYRELL réussit un nouveau doublé, Stewart inscrit une 26è victoire à son palmarès et fait mieux que Jim Clark (25 victoires). Mais le cœur n'y est plus un jeune pilote de 25 ans, Roger Williamson qui courrait son 2è GP s'est tué pendant la course. Stewart parle de se retirer. La 4ème place assurée par Stewart à Monza, couronne l'écossais pour la 3ème fois. Le GP des USA à Watkins Glen doit être le 100è et dernier GP pour Jackie Stewart, un chiffre rond pour clore une carrière d'exception. Mais après l'accident mortel de François Cevert aux essais, Stewart décide de ne pas prendre le départ.

 

Ses résultats en F1

( ) Nombre de points pris en compte pour le championnat du monde (cf règles pour attribution des points)

Année Ecurie GP Disputés Victoires Poles Meilleurs  Tours Points Marqués Classement

1965

BRM

10

1

0

0

34 (33)

3

1966

BRM

8

1

0

0

14

7

1967

BRM

11

0

0

0

10

9

1968

Matra-Ford

10

3

0

2

36

2

1969

Matra-Ford

11

6

2

5

63

1

1970

March-Ford

10

1

3

0

25

5

Tyrrell-Ford

3

0

1

0

0

1971

Tyrrell-Ford

11

6

6

3

62

1

1972

Tyrrell-Ford

11

4

2

4

45

2

1973

Tyrrell-Ford

14

5

3

1

71

1

TOTAL

99

27

17

15

360