Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

Jody Scheckter pilote champion du monde de F1 Tyrell, Ferrari, Mc Laren, Wolf

Jody SCHECKTER

1979
Né le 29 Janvier 1950 à East London (Afrique du sud)
 
1972 - 1973 Ses débuts en F1 chez McLAREN sont plutôt encourageants, il débute au GP des USA en 72, au terme des 59 tours, il se classe 9ème. En 1973 il pilote une McLAREN, sur cinq GP, sans plus de réussite qu'une  9ème place à Kyalami pour son GP national.
1974 Son arrivée chez TYRELL FORD est tout bénéfice pour lui, puisque pour sa première saison complète en F1 Scheckter est 6 fois sur le podium, dont 2 fois pour la victoire à Anderstrop (Suède) où il s'impose de bout en bout puis à Brands-Hatch (GB). Inscrivant 45 points il est 3ème du championnat pilotes, devancé par Fitipaldi (McLAREN) et Régazzoni (FERRARI).
1975 Moins de réussite pour Jody Scheckter, et sa nouvelle TYRELL 007. Sa seule victoire, il l'obtient à domicile au GP d'Afrique du sud. Qualifié en 3 ème position derrière les deux BRABHAM, il profite d'un mauvais départ de Carlos Reutemann pour se placer immédiatement dans roues de Carlos Pace. Dès le 2ème tour, Scheckter place son attaque, passe Pace et s'envole vers une superbe victoire. Une seconde place en Belgique puis une troisième à Silverstone (GB), sont encore des performances interessantes pour le pilote TYRELL.
1976 Douze fois dans les points en 16 GP, la performance est au rendez-vous cette année. Mais la régularité ne paie pas et la seul victoire au GP de Suède ne suffit pas pour inquiéter Hunt (McLAREN) sacré Champion du monde et Lauda (FERRARI) son dauphin. La victoire d' Anderstorp mérite d'être citée, car c'est au volant de l'étonnante TYRELL P34 à six roues qu'il obtient. Patrick Depailler sur la seconde P34 complète le doublé TYRELL.
1977 Walter Wolf est un riche pétrolier canadien d'origine autrichienne. Il investit dans la F1 (chez Williams en 76) et décide de monter sa propre écurie, il embauche Jody Scheckter et recrute ses hommes dans les écuries de pointe. Les débuts de la WOLF FORD sont tonintruants... Au GP en Argentine, Scheckter conduit sa monoplace à la victoire dès sa première course. Après trois podiums à Kyalami, Long Beach et Jamara l'africain du sud s'impose de nouveau à Monaco après avoir fait toute la course en tête. Un troisième succès au GP du Canada vient renforcer le palmarès de WOLF FORD et de Scheckter. Au final Jody termine 2ème au classement des pilotes et WOLF FORD 4ème des constructeurs avec une seule voiture engagée, et 1 million de dollars dépensé.
1978 Partis sur la lancée de 77 Scheckter et WOLF pensent briller de nouveau, mais il n'en sera rien. Malgré les importants moyens financiers mis à dispostion par Walter Wolf, la concurrence des BRABHAM et des LOTUS et bien trop forte. Avec 4 podiums  et 24 points au total  Scheckter terminera 7ème   au championnat.
1979 Arrivé chez FERRARI, Jody à pour équipier un certain Gilles Villeneuve. A Kyalami et à Long Beach, Scheckter doit s'incliner devant le québecois. Toujours dans les points mais finalement battu, Jody doit attendre le GP de Belgique (Zolder) pour enfin l'emporter. Dans ce GP à suspense, qui changea 6 fois de leader, l'africain du sud dut usé de patience avant de prendre la tête à 15 tours de l'arrivée et de s'imposer. Dès la course suivante, Jody s'impose de bout en bout à Monaco, dans un GP où seulement 6 monoplaces passent la ligne d'arrivée...  Monza, il reste 3 GP à courrir et une victoire permettrait à Scheckter d'être champion du monde. Après 13 tours et l'abandon de Arnoux (RENAULT), Scheckter se retrouve en tête du GP suivi comme son ombre par G. Villeneuve et Lafitte (LIGIER) qui se montre menaçant. Après une vingtaine de tours Lafitte lache prise puis abandonne laissant les 2 FERRARI s'en aller vers un doublé. Villeneuve en loyal équipier se contente de la seconde place, respectant ainsi la décision prise par le team au cours d'une réunion le matin du GP. Devant des milliers de tifosis en folie Scheckter est sacré champion du monde des pilotes, et FERARI remporte la coupe constructeurs.
1980 Contrairement à sa devancière, la FERRARI 312 T5 n'est pas compétitive. Scheckter ne réussit à marquer que 2 petits points au championnat... En cours de saison après les accidents graves de Regazzoni et la mort de Patrick Depailler, Jody annonce qu' après 7 ans en F1, il mettra un terme à sa carrière de pilote à la fin de la saison. Il explique "Les progrès des voitures trop peu importants, les pilotes compte de moins en moins, et les constructeurs font tout en diminuer l'importance".

 

Ses résultats en F1

( ) Nombre de points pris en compte pour le championnat du monde (cf règles pour attribution des points)

Année

Ecurie

GP Disputés

Victoires

Poles

Meilleurs tours

Points marqués

Classement

1972 McLaren-Ford 1 0 0 0 0 -
1973 McLaren-Ford 5 0 0 0 0 -
1974 Tyrrell-Ford 15 2 0 2 45 3
1975 Tyrrell-Ford 14 1 0 0 20 7
1976 Tyrrell-Ford 16 1 1 1 49 3
1977 Wolf-Ford 17 3 1 2 55 2
1978 Wolf-Ford 16 0 0 0 24 7
1979 Ferrari 15 3 1 0 60 (51) 1
1980 Ferrari 13 0 0 0 2 19

TOTAL

112 10 3 5 255