Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

Jochen Rindt champion du monde pilote de F1, Brabham, Cooper, Lotus

Jochen RINDT

1970
Né le 18 Avril 1942 à Achum (Allemagne)

Naturalisé Autrichien

Décédé le 5 Septembre 1970 à Monza (Italie)
1964 A vingt deux ans, Jochen Rindt, débute en F1, sur une BRABHAM BRM privée. Ses premiers tours se déroulent au GP d'Autriche à Zeltweg. Malheureusement après 58 tours sur 102 à parcourir, son moteur BRM lâche, et sa course se termine là. Son expérience en Formule 1 est stoppée   là pour la saison. En fin d'année il signe un contrat de pilote pour 3 ans chez Cooper
1965 A bord d'un COOPER COVENTRY CLIMAX, sa première performance intéressante, il l'a réalise sur le difficile Nürburgring où il se classe 4ème à distance respectable (plus de 3 minutes) du vainqueur Jim Clark. A cette occasion Rindt inscrit ses premiers points en F1. IL réussit à gagner 1 point supplémentaire au GP des USA à Watkins Glen en prenant la 6ème place d'un GP marathon de 407 km (110 tours de circuit). Le jeune et prometteur autrichien conclue à la 11ème place du championnat.
1966 L'importateur anglais de MASERATI venant de racheter COOPER, est donc au volant d'une COOPER MASERATI que Rindt aborde cette nouvelle saison qui voit le retour des moteurs 3 litres. AU 1er tour du GP de Belgique, une grosse averse décime le peloton (7 abandons). Rindt, lui, fait six têtes à queue, mais loin de s'émouvoir, il profite de la piste détrempée pour ce lancer à la poursuite de John Surtees (FERRARI). Il le rattrape et le passe au 4ème tour, la victoire semble au bout du chemin, mais la mécanique MASERATI flanche et Surtees reprend la tête du GP à 4tours de la fin et L'emporte largement. Rindt signe son premier podium. Six fois dans le points en 9 GP Rindt accroche  la 3ème place du championnat du monde, et confirme tout le bien qu'on pensait de lui.
1967 Une saison laborieuse pour Jochen Rindt, 4ème à SPA et à Monza, Absent au Mexique, les 7 autres courses de la saison, se soldent par des abandons, sur problèmes mécaniques.
1968  Son contrat chez COOPER terminé, Rindt est engagé, chez BRABHAM REPCO. bien qu'ayant remporté le championnat l'année précédente, les BRABHAM ne sont plus dans coup. C'est au GP de France que Rindt réalise sa 1ère pole, mais immédiatement débordé, il finit par abandonner (fuite d'essence). Les résultats de Rindt sont finalement similaires à 67, deux places de 3ème à Kyalami (Afrique du Sud) et au Nürburgring (Allemagne), les autres GP (10) Rindt abandonne.
1969 Le transfert de Rindt chez LOTUS fait sensation, son audace et sa virtuosité, semble devoir bousculer la hiérarchie établie. Malheureusement la LOTUS 49 n'est plus de première jeunesse, et la préparation n'est pas le point fort du team. Dès le GP d'Espagne, la rupture de l'aileron arrière envoie Rindt taper très fort dans le rail. A Monza, Rindt manque la première place de 8/100ème de seconde. Et enfin aux USA (Watkins Glen) réalise la pole et signe sa première victoire en GP. Terminant seulement 4 courses sur 10, l'autrichien qui pensait se battre pour le championnat se classe 4ème à 41 points de J. Stewart nouveau champion du monde.
1970 GP de Monaco, 62è tour sur 80 Rindt déchaîné, accuse 14 secondes de retard sur Jack Brabham, et  entame une fantastique poursuite, 76è tour, il n'est plus qu'à 10 secondes, Brabham perd du temps dans un dépassement 77è plus que 5 secondes. Dernier tour l'autrichien est revenu à 1,5 s. Brabham hésite pour doubler un attardé, Rindt est là, Brabham le cherche dans ses rétros, manque son freinage, et va dans de rail, à 300 mètres de l'arrivée Rindt passe  et l'emporte. Après un abandon à Spa, Rindt avec une chance insolente s'impose 4 fois fois consécutives profitant de panne et de crevaison de ses adversaires. Néanmoins sa dernière victoire au GP d'Allemagne est nettement plus convaincante, après un duel époustouflant, il bat Ickx de 7/10è. GP d'Italie (Monza) pendant la séance d'essais officiel, Rindt vient de dépasser Hulme dans ligne droite avant la "Parabolique", au freinage avant la courbe, la LOTUS 72 par en zigzag, glisse sous le rail de sécurité et va s'empaler sur un piquet de soutènement. Immédiatement secouru, Rindt souffre de blessures aux jambes et d'une profonde coupure au cou. Jochen Rindt décède à l'hôpital une heure plus tard. L'accident a été causé par la rupture d'un demi arbre reliant la roue avant à son frein situé (sur la LOTUS 72 les freins ne sont plus dans les roues mais décalés à l'intérieur du châssis ). Malgré les 4 GP restants à disputer, Rindt garde 5 points d'avance et il est sacré champion du monde à titre posthume.

 

Ses résultats en F1

( ) Nombre de points pris en compte pour le championnat du monde (cf règles pour attribution des points)

Année

Ecurie

GP Disputés

Victoires

Poles

Meilleurs tours

Points marqués

Classement

1964

Brabham-BRM

1

0

0

0

0

NC

1965

Cooper-Climax

9

0

0

0

4

13

1966

Cooper-Maserati

9

0

0

0

24

3

1967

Cooper-Maserati

10

0

0

0

6

11

1968

Brabham-Repco

12

0

2

0

8

12

1969

Lotus-Ford

10

1

5

1

22

4

1970

Lotus-Ford

9

5

3

2

45

1

TOTAL

60

6

10

3

109