Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

Alan Jones Champion du monde pilote de F1 Hesketh, Hill , Surtees, Shadow, Williams, Arrows, Lola

Alan JONES

1980
Né le 2 Novembre 1942 à Melbourne (Australie)
1975 Alors qu'il pilote en Formule Atlantique son team se lance dans le grand bain de la F1 avec des HESKETH FORD de 1974. Alan jones débute donc en  F1 au GP d'Espagne. Après 4 courses, le bilan est le suivant 3 abandons et une 11è place au GP de Suède. L'écurie HESKETH abandonne la F1. Au beau milieu de la saison voilà Jones sans volant. C'est Graham Hill patron de sa propre écurie, qui lui donne sa chance pour la fin de saison. Après 3 courses terminées au fin fond du classement,  Jones accède à la 5è place au Nürburgring inscrivant ainsi ses 2 premiers points.
1976 Alan Jones n'a pas de volant pour les 2 premiers GP. Il est engagé par le team SURTEES FORD Pour  la première course dans sa nouvelle équipe, il termine non classé à10 tours du vainqueur Regazzoni (FERRARI). A noter 2 cinquièmes places aux USA et en Angleterre. Une nette amélioration en fin de saison lui permet de finir 4è au GP du Japon. Un bilan médiocre, 7 points et une 14ème place au championnat
1977 Au volant d'une SHADOW FORD, Jones gagne son 1er GP à Zeltweg (GP d'Autriche). Il se qualifie en 17è position sur la grille, après l'abandon de Mario Andretti et plus tard au 43 è tour de James Hunt (casse moteur), il se retrouve leader du GP, et conserve 20 secondes d'avance sur Niki Lauda
1978 Manquant de finances, Franck Williams, patron de la toute nouvelle écurie WILLIAMS FORD ne peut se payer un pilote comme Niki Lauda. Il décide donc d'embaucher Alan Jones pour piloter sa première F1 conçue par le jeune ingénieur Patrick Head:  La FW06.   La monoplace est compétitive, mais elle manque encore de fiabilité, néanmoins Alan Jones réussit une belle seconde place au GP des USA à Watkins Glen. En réalisant le meilleur tour au GP suivant à Montréal, il démontre le potentiel du couple Jones/ FW06. Avec les quelques points glanés au cours de la la saison, Jones finit 11è du championnat avec 11 points
1979 Fort d'une saison d'expérience avec WILLIAMS.  Alan Jones monte en puissance. Arrivé en milieu de saison, la FW07 à effet de sol devient très compétitive, le pilote australien signe sa 1è pole position à Silverstone, mais une panne de moteur, l'empêche de terminer la course, ce n'est que partie remise au GP suivant à Hockenheim, Jones impose sa loi, et monte sur la plus haute marche du podium. Un succès en appelant d'autres, il l'emporte successivement au GP d'Autriche puis aux Pays Bas. Ces bons résultats lui permettent de revenir dans la course au titre.  4è victoire à Montréal, Alan Jones se paie le luxe de battre Gilles Villeneuve sur ses terres. Au championnat du monde,  les FERRARI de Scheckter et Villeneuve sont finalement les plus fortes:   1er Scheckter (51pts), 2è Villeneuve (47pts), 3è Jones (40 pts).
1980 Buenos Aires 1er GP de la saison, Jones s'impose comme candidat sérieux au titre, il réalise la pole, le meilleur tour et remporte la course. Il faut attendre le GP de France pour voir le pilote WILLIAMS reprendre la tête du championnat. Dominé aux essais, en qualifs et en début de course par les LIGIER FORD de Lafitte et Pironi,  inexorablement, par 10è de seconde, Jones refait son retard sur Laffite, et  au 35è tour, prend la 1è place. L'avant dernier GP disputé au Canada est le théâtre d'une victoire d'Alan Jones très contestée. Nelson Piquet qui peut encore gagner le titre est en pole position, et Jones 2è. Au premier virage,  d'une manœuvre agressive, l'australien "balance" son adversaire, provoquant la confusion. Au second départ, Piquet domine  la WILLIAMS jusqu'à ce que le mulet BRABHAM rende l'âme. A ce moment, il y a un autre homme devant Alan Jones c'est Didier Pironi, qui passe la ligne d'arrivée le premier. Le français est sévèrement pénalisé d'une minute pour départ anticipé. Jones empoche la victoire, sans pénalité malgré son comportement anti-sportif. Champion du monde avant le dernier GP,  il se doit de redorer son image. Au départ du GP des USA (Est) à Watkins Glen, Alan Jones part si vite, qu'au premier virage il se retrouve sur l'herbe, il sort de ce mauvais pas sans dommage pour sa WILLIAMS, mais en 12ème position. Le reste du GP n'est que spectacle, un à un tous ses adversaires s'inclinent devant un Alan Jones irrésistible. Le champion du monde 1980 signe un magnifique succès et se rachète de sa mauvaise conduite du GP précédent.
1981 Toujours dominatrices les WILLIAMS gagnent dès le 1er GP à Long Beach, Jones s'imposant devant Reutemann. Jacarepagua où se déroule le GP du Brésil. Sous une pluie incessante, les 2 WILLIAMS FORD dominent la course (1er Reutemann, 2è Jones), si bien qu'à 6 tours de l'arrivée le stand passe la consigne à Reutemann de laisser passer son équipier, mais il n'en à cure. Les 2 heures de courses atteintes, le GP est arrêté au 62 ème tour au lieu de 63, et Alan Jones est 2è à quelques mètres de son équipier. Bien que déjà battu pour le titre, Jones imprime une cadence infernale et remporte la dernière course à Las Vegas. C'est Nelson Piquet qui est sacré champion du monde, profitant du duel fratricide des deux pilotes WILLIAMS.
1983 Après un an d'absence, Alan Jones tente un premier retour chez ARROWS, pour un seul GP, celui des USA à Long Beach. Il parvient à se qualifier en 13è position,  En manque de forme physique, au 58è tour va toucher un muret de protection et c'est l'abandon.
1985 - 1986 Nouvelle tentative de retour, cette fois chez LOLA. Son meilleur classement en 86 est une 4è place au GP d'Autriche. Les résultats ne sont pas la hauteur de ses espérances, et le cœur n'y est plus. Il se retire définitivement.

 

Ses résultats en F1

( ) Nombre de points pris en compte pour le championnat du monde (cf règles pour attribution des points)

Année

Ecurie

GP Disputés

Victoires

Poles

Meilleurs tours

Points marqués

Classement

1975

Hesketh - Ford

4

0

0

0

0

17

Hill - Ford

4

0

0

0

2

1976

Surtees - Ford

14

0

0

0

7

14

1977

Shadow - Ford

13

1

0

0

22

7

1978

Williams - Ford

16

0

0

2

11

11

1979

Williams - Ford

15

4

3

1

43

3

1980

Williams - Ford

14

5

3

5

71

1

1981

Williams - Ford

15

2

0

5

46

3

1982

1983

Arrows - Ford

1

0

0

0

0

NC

1984

1985

Lola - Hart

4

0

0

0

0

NC

1986

Lola - Hart

16

0

0

0

4

12

TOTAL

116

12

6

13

206