Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

Mika Hakkinen champion du monde pilote de F1 Lotus, Mc Laren

Mika HAKKINEN

Mika Hakkinen

  1998  1999
Né le 28 Septembre 1968 à Vantaa (Finlande)
1991-1992 Débuts plutôt anonymes pour Mika Hakkinen. En 91 une cinquième place à Imola sur LOTUS JUDD lui permet d'inscrire ses premiers points. 92, il réussit à placer sa LOTUS 6 fois dans les points. Ce qui vaudra d'être remarqué par Ron Dennis (McLAREN)
1993 Pilote titulaire chez LOTUS, convoité par LIGIER, Mika se laisse tenter par le contrat de 3ème pilote chez McLAREN que lui propose Ron Dennis. Le limogeage du décevant Michael Andretti accélère la titularisation d'Hakkinen et lui permet de piloter une McLAREN en course pour les 3 derniers GP de la saison. Dès sa 1ère course il réalise un exploit en se qualifiant 2ème devançant son prestigieux équipier qui est autre que Ayrton Senna.
1994 Une année en dents de scie pour Hakkinen qui abandonne 7 courses et monte 6 fois sur le podium (1 fois second à Spa et 5 fois troisième), ce qui lui permet d'inscrire 26 points et de terminer 4ème du championnat du monde derrière Schumacher (BENETTON), Hill (WILLIAMS) et Berger (FERRARI). Il est suspendu par la FIA pour le GP de Hongrie pour conduite dangereuse.
1995 C'est une mauvaise saison pour Mika, seulement 2 podium (2ème à Monza et à Suzuka), Une opération de l'appendicite qui l'empêche de courir de GP du Pacifique et encore 9 abandons. Aux essais du GP d'Australie à Melbourne le dernier de la saison; suite à une défaillance mécanique Hakkinen sort violemment de la piste. Un important traumatisme crânien le plonge dans le coma, avant même de l'évacuer de la piste les médecins pratiquent sur lui une trachéotomie, on le pense perdu. 24 heures après son terrible accident il sort du coma. 
1996 Hakkinen et sa monoplace progressent, le finlandais se qualifie souvent dans les 10 premiers, et il est régulièrement à l'arrivée des GP, Mika termine 11 fois dans les points. La seconde partie de la saison est nettement meilleure, aux GP de Hongrie, de Belgique, d'Italie et du Japon, il monte sur la troisième marche du podium. Mais la victoire n'est pas pour cette saison dominée par les WILLIAMS RENAULT de Hill et Villeneuve.
1997 Dès le début de la saison Hakkinen se se montre très compétitif. 3ème à Melbourne au GP d'Australie, puis 4ème au Brésil. Mais la nouvelle McLAREN est encore peu fiable et contraint Mika à abandonné trop souvent, notamment au GP d'Angleterre à Silverstone où il part 3ème sur la grille et renonce à 6 tours de la fin du GP alors qu'il est en tête de la course. Au GP de Belgique, il est disqualifié après la course pour des problèmes de conformité de carburant. Le GP du Luxembourg est le 94ème GP de la carrière d'Hakkinen, et enfin il signe sa première pole, également le meilleur temps du warm up mais il abandonne une nouvelle fois en course. Le GP d'Europe dernier de la saison se déroule à Jerez Mika réussit à dépasser Jacques Villeneuve dans le dernier tour et remporte sa première victoire après 6 ans et 96 GP disputés. Après 4 ans et 63 GP McLAREN renoue avec la victoire.
1998 La domination des McLAREN est indiscutable en début de saison, 2 victoires pour Hakkinen et deux doublés des "flèches d'argent" qui laissent tout le monde à tour sauf Schumacher (FERRARI) et Wurz (BENETTON) qui finissent à plus d'une minute à Sao Paulo.  Rien ne semble pouvoir arrêter Hakkinen dans sa course au titre, hormis les quelques problèmes de fiabilité de la MP4/13. Après avoir mené le championnat de bout en bout, c'est une fois encore à Suzuka que le titre se joue, Hakkinen prend la tête du GP dès le départ et s'envole vers son 1er titre mondial. C'est enfin l'année du triomphe, avec 9 poles positions, et 8 victoires, Hakkinen est récompensé des ses années de persévérance avec McLAREN, il empoche le titre des pilotes avec 14 points d'avance sur son seul rival l'allemand Schumacher.
1999 Début de saison difficile pour Hakkinen  qui abandonne au Brésil (panne) puis à Imola où il est seul en tête avec 13 secondes d'avance sur Coulthard, il se laisse surprendre par un vibreur tape violemment un mur et abandonne. Il signe deux victoires consécutives en Espagne et au Canada. Puis au GP de France il termine 2ème après s'être élancé 14ème sur la grille de départ. Un arrêt au stand de 27 secondes pour une roue récalcitrante, la même roue qui s'arrache 4 tour plus tard, Mika abandonne au GP d'Angleterre. Un sans faute au GP de Hongrie lui permet de renouer avec la victoire. Encore un faux pas à  Monza, Mika est leader confortable depuis le début du GP au 30ème des 44 tours, il enclenche la 1ère vitesse dans la 1ère chicane, sa McLAREN part en tête à queue, c'est l'abandon. Avant le GP du Japon Hakkinen accuse un retard de 4 points sur Eddie Irvine (FERRARI), mais après un départ parfait, personne n'est en mesure d'inquiéter le finlandais, pas même Schumacher. Hakkinen s'impose à Suzuka laissant Irvine (3ème) à 1"35' derrière lui et gagne son second titre mondial, après une saison bien délicate (5 victoires et 5 abandons)
2000 Prêt à défendre son titre contre Schumacher, Hakkinen voit sa mécanique le trahir lors des deux premiers GP. La première victoire de Mika n'intervient qu'au GP d'Espagne... Un ton en dessous par rapport à l'an passé, Hakkinen se voit même talonné au début de l'été par David Coulthard, son équipier... Mika réagit au GP de de Hongrie, où il se qualifie en 2éme ligne,  à prêt d'une demi seconde de M Schumacher. Après un départ canon, il surclasse son rival qui ne peut que subir. Le finlandais prend la tête du championnat avec 2 points d'avance... Remonté par son succès, Mika signe la pole à Spa. Après un départ derrière le safety-car, il prend quelques secondes d'avance, Au 13ème tour, alors qu'il est tête devant Schumacher, Hakkinen fait une petite sortie de piste puis repart, mais Schum est passé. A 4 tour de la fin, le museau de la McLAREN est dans l'aspiration de la FERRARI qui se prépare à dépasser la BAR de Ricardo Zonta. A  300 km/h Schum déboîte à gauche de Zonta, Hakkinen passe à droite, à 3 de front au freinage, le finlandais fait l'intérieur et prend la tête du GP. Une manœuvre osée, qui restera dans les anales de la F1... La fin de saison est difficile, ne pouvant rien faire devant les progrès accomplis par FERRARI, le finlandais termine second du championnat à 19 points de M Schumacher.
2001 Au GP d'Australie, alors qu'il est 2ème et qu'il se bat pour la 1ère place derrière M Schumacher, en une suspension de sa McLAREN casse. Mika sort très violemment de la piste et termine sa course, dans un mur de pneu, il en est quitte pour une belle peur. Quelques semaine plus tard à Sao Paulo (Brésil), le finlandais se fait encore une frayeur, il s'est qualifié 3éme, mais lorsque les feux rouges s'éteignent, McLAREN reste scotchée sur la grille, heureusement pour l'infortuné Mika, personne ne vient la heurter. Il n'en à pas finit avec la poisse puisque fin avril en Espagne, Hakkinen réalise un GP sans faute, il domine Michael Schumacher de 40 secondes, quand il entame son dernier tour. Dans le stand McLaren on s'inquiète d'un souci hydraulique. Il reste moins d'un demi tour à parcourir, quand la McLaren n°3 ralentit, Mika ne peu plus passer ses vitesses, il range sa MP4/16 sur le bord de la piste, à moins d'un kilomètre de la victoire. Il ne peut regarder passer Schumacher l'emporter à nouveau. De nouveau scotché sur la grille en Autriche, abandonnant à Monaco, il faut attendre  Montréal pour voir enfin Hakkinen monter sur le podium, 3ème derrière les deux frères Schumacher. Une fois encore au GP de France,.dès le départ du tour de formation, les événements prenne une mauvaise tournure, puisque la MP4/16 d'Hakkinen reste figée sur la grille. Mika renoue enfin avec la victoire à Silverstone il s'empare de tête de la course dès le 5ème tour en dépassant la FERRARI de Schumacher et n'est plus inquiété, le finlandais n'a rien perdu de son talent. Après deux nouveaux abandons en Allemagne et à Monza, quelque peu démotivé par ses infortunes diverses, Hakkinen annonce qu'il ne courra pas en 2002, désirant prendre une année de recul. Lors des qualifs du GP des USA, Mika fait la pole, mais il est déclassé à la 3ème place pour être entré en piste alors que le feu du pit-lane était rouge. Frustré par cette sanction, Mika se jette dans la bataille dès le début de la course, et grâce à une excellente stratégie de course, s'impose pour la seconde fois de la saison. La saison se termine à Suzuka, il est 3ème à quelques tours de la fin, quand il laisse passé son équipier David Coulthard, le flambeau semble définitivement passé chez McLAREN.
 

Ses résultats en F1

actualisés  le 26 janv. 2003

( ) Nombre de points pris en compte pour le championnat du monde (cf. règles pour attribution des points)

Année

Ecurie

GP Disputés

Victoires

Poles

Meilleurs tours

Points marqués

Classement

1991

Lotus-Judd

15

0

0

0

2

15

1992

Lotus-Ford

15

0

0

0

11

8

1993

McLaren-Ford

3

0

0

0

4

15

1994

McLaren-Peugeot

15

0

0

0

26

4

1995

McLaren-Mercedes

15

0

0

0

17

7

1996

McLaren-Mercedes

16

0

0

0

31

5

1997

McLaren-Mercedes

17

1

1

1

27

5

1998

McLaren-Mercedes

16

8

9

6

100

1

1999

McLaren-Mercedes

16

5

11

6

76

1

2000

McLaren-Mercedes

17 4 5 9 89 2

2001

McLaren-Mercedes 16 2 0 3 37 5

TOTAL

161

20

26

25

420