Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

Emerson Fittipaldi champion du monde pilote de F1 Lotus, Mc Laren, Copersucar

Emerson FITTIPALDI
1972(2).jpg (8658 octets)

1972  1974

Né le 12 Décembre 1946 à Sao Paulo (Brésil)
1970 Début 70 Fittipaldi court en F2 au sein du team LOTUS il est 3ème au championnat d'Europe, son patron Colin Chapman ne tarde pas à lui ouvrir les portes de la F1. Il débute en GP sur LOTUS 49à Brands Hatch (Grande Bretagne) où il termine 8ème. A peine 2 mois plus tard, à son 4ème GP, il remporte sa première victoire à Watkins Glen (USA) cette fois sur la LOTUS 72. Il permet permet ainsi à défunt équipier Rindt qui s'est tué quelques semaines plus tôt à Monza d'être sacré champion du Monde, et à LOTUS d'emporter la coupe des constructeurs.
1971 Successeur désigné du regretter Jochen Rindt Emerson Fittipaldi, se forge une solide expérience, son manque résultat en 71 est essentiellement due à l'obstination de Colin Chapman, à développer la LOTUS 56 propulsée par une turbine d'avion à réaction au détriment de la LOTUS 72 championne du Monde qui n'évolue pas assez... La "56" trop gourmande et trop molle n'apparaît que dans 3 GP (Angleterre Hollande et Italie) finit par être interdite par le règlement...   Inscrivant une 5ème place à Monaco puis une 3ème aux GP des Hollande et de France et finalement la 2ème place en Autriche (Zeltweg) Fittipaldi marque 16 points points.
1972 Colin Chapman abandonne la LOTUS 52, et décide de porter toute son attention au développement de la LOTUS 72, Fittipaldi dispose ainsi d' une monoplace de 1ère qualité. Un peu décevant en 71, le brésilien se rattrape rapidement 2éme à Kyalami, il s'impose au GP d'Espagne. C'est le débute de sa marche vers le titre, Après sa victoire à Spa il l'emporte à nouveau et de fort belle manière à Brands Hatch... Ickx (FERRARI), Stewart (TYRELL), et Fittipaldi roule serré dans cet ordre, quand un attardé par en tête à queue juste devant Ickx qui passe mais, Stewart surpris, part en travers, étonnant de lucidité et de précision Emerson plonge à la corde et évite la TYRELL et passe en seconde position, et l'emporte finalement après l'abandon de Ickx dont le moteur perdait de l'huile depuis plusieurs tours. A la mi-saison Fittipaldi possède 16 points d'avance, Accentue encore son avance en Autriche avec une 4ème victoire, et conclue le championnat 2 GP avant la fin en s'imposant sans partage une cinquième fois à Monza. Emerson Fittipaldi est le plus jeune champion du monde de tous les temps, il à 25 ans et 272 jours, c'est aussi le premier champion du monde Brésilien,
1973   A voir l'outrageuse domination de Fittipaldi en début de saison, (3 victoires et une 3ème place en quatre courses) , il semble que le championnat 73 soit la réplique du précédent... C'est sans compter sur Stewart et sa TYRELL ainsi que sur l'équipier d'Emerson, le talentueux Ronnie Peterson... A mi-saison, après le GP de Suède, Fittipaldi possède 2 points d'avance sur Stewart, survient alors une série de courses malchanceuses pour le brésilien qui se fait accrocher par le débutant Jody Scheckter (McLAREN) au GP de France, puis se blesse aux essais du GP des Pays Bas, il en ressort amoindri pour quelques courses, enfin une fuite d'essence le stoppe alors que Peterson vient de lui céder obligeamment la 1ère place du GP d'Autriche... Si bien qu'avant Monza (il reste 3 courses) l'infortuné Emerson accuse 24 points de retard sur Stewart. Le titre est encore possible, mais il faut jouer serré... Dans ce Grand Prix d'Italie, les deux LOTUS dominent la course mais Peterson parti en pole devance Fittipaldi de 2 secondes... Alors que la victoire est indispensable au brésilien s'il veut être champion du monde, Chapman qui laisse faire une concurrence fratricide entre ses pilotes, ne donne aucune consigne à Peterson. Fitti termine second, LOTUS qui signe son 1er doublé en 16 ans de F1 est champion des constructeurs et Stewart rafle le titre des pilotes. Ce manque de stratégie (volontaire ???) s'explique certainement par le fait que Fittipaldi a déjà signé chez McLAREN pour la prochaine saison.
1974 La M23 de chez McLAREN est résolument compétitive, il semble que Fittipaldi est donc fait le bon choix en quittant LOTUS. Sa 1ère victoire de l'année il la signe chez lui au GP du Brésil... Après une bagarre d'une grande intensité avec son ex équipier Peterson (LOTUS)... Au 16ème tour, au bout de la longue ligne droite Fittipaldi qui talonnait la LOTUS depuis plusieurs tours réussit à retarder son freinage et à sauter Peterson. Emerson n'est plus inquiété. A huit tour de la fin une énorme averse incite la direction de course à baisser le drapeau à damier. Avec la même autorité, il remporte le GP de Belgique, Après avoir pris la tête au 40ème tours, il rejette tous ses concurrents à plus de 45 secondes en 45 tours, un seul parvient à suivre la cadence , Niki Lauda (FERRARI). Pas vraiment dominateur,  Emerson Fittipaldi inscrit une nouvelle victoire suite à l'abandon de Lauda au Canada...   Fittipaldi avec ses 3 victoires, est titré une seconde fois, avec 3 points d'avance sur Regazzoni (FERRARI) c'est la régularité qui a payé. 7 Pilotes ayant remporté au moins un GP.
1975  Premier GP et 1ère victoire, la saison débute dans les meilleures conditions, malheureusement ça ne durent, Fittipaldi termine non classé à Kyalami. Le GP d'Espagne est le théâtre d'un conflit entre les organisateurs et les pilotes. Pour des raisons de sécurité insuffisante, Emerson refuse de prendre part à la course. La suite des évènements lui donne tragiquement raison, puisque après quelques tours plus d'une demie douzaine de pilotes se sont carambolées, avant qu'une F1 (LOLA HILL) ne s'envole par dessus les glissières de sécurité tuant 2 pompiers et 2 photographes et blessant le pilote . Le GP est interrompu après 29 tours... La seconde victoire de Fittipaldi est acquise après un GP dantesque à Silverstone, au 18ème tour une première averse vient chamboulé le classement, certains pilotes passent pneus pluie, Fittipaldi malgré quelques têtes à queue continue, peu à peu la piste sèche et tout le monde revient en slick. La pluie refait son apparition au 53ème tour. Fittipaldi vient juste de passer en pneu pluie, quand le déluge redouble, au 56ème tour c'est l'hécatombe, pas de moins de 11 monoplaces sont hors piste en quelques secondes. Avec ses pneus pluie Fittipaldi alors en tête passe à travers le carnage, et seulement 6 pilotes voient le drapeau rouge s'abaisser leur indiquant que la course est stoppée. Fittipaldi est déclaré vainqueur, il signe alors sa 14ème et dernière victoire en F1. Il est second du championnat devancé par Niki Lauda
1976 Si un pilote de F1 a gâché sa carrière, c'est bien Emerson Fittipaldi. Depuis 1975 son frère Wilson Fittipaldi construit ses propres F1. Emerson choisit de le rejoindre dans cette aventure. Voilà donc le double champion du monde au volant d'une COPERSUCAR FORD, le nom de l'écurie est du au principal sponsor qui est un puissant industriel sucrier brésilien. La classe et le talent du pilote ne suffissent pas à compenser les tares de la voitures, Emerson ne peu inscrire que 3 points dans toute la saison, 3ème à Long Beach (USA), à Monaco, et à Brands Hatch (GB).
1977-1979 Malgré les efforts fournis, seulement trois 4ème places et 11 points en 77... La meilleure saison est sans conteste 1978 avec 17 points marqués et belle 2ème place au GP du Brésil... 1979 Rien ne va plus un seul petit point au compteur de Fittipaldi.
1980  Devant l'absence de résultat les financiers de COPERSUCAR laisse tomber les frères Fittipaldi. Le team est rebaptisé FITTIPALDI... Emerson arrache encore un podium à Long Beach puis une 6ème place à Monaco. A la fin de la saison il abandonne le pilotage de F1 pour se consacrer affaires financières du team familial.
1982 Croulant sous les dettes, ne payant plus ni ses fournisseurs ni ses pilotes, Emerson Fittipaldi doit dissoudre l'équipe.

1984 Il commence une carrière en Indy car,

1989 Il remporte les 500 miles d'Indianapolis... Il est champion Indy.

1996 Un grave accident au Michigan stoppe définitivement sa carrière de pilote.

 

Ses résultats en F1

actualisés  le 15 mars 2004

Année Ecurie GP Disputés Victoires Poles Meilleurs tours Points marqués Classement
1970 Lotus Ford  5 1 0 0 12 10
1971 Lotus Ford  10 0 0 0 16 6
1972 Lotus Ford  12 5 3 0 61 1
1973 Lotus Ford  15 3 1 5 55 2
1974 McLaren Ford  15 3 2 0 55 1
1975 McLaren Ford  13 2 0 1 45 2
1976 Copersucar Ford 15 0 0 0 3 16
1977 Copersucar Ford 14 0 0 0 11 12
1978 Copersucar Ford 16 0 0 0 17 9
1979 Copersucar Ford 15 0 0 0 1 21
1980 Copersucar Ford 14 0 0 0 5 15

TOTAL 

144 14 6 6 281