Mise à jour le
24-03-2006
Webmaster


visites à ce jour
Accueil Chez Did
F1
La Chapelle
Land Max II
La config du PC familial
Servez-Vous
Liens

E-mail
Courrier





 

 

Jim Clark champion du monde pilote de F1 Lotus

Jim CLARK

Jim Clark

1963  1965

Né le 14 Avril 1936 à Kilmany (Écosse)
Décédé le 7 Avril 1968 à Hockenheim (Allemagne)
1960 Clark a 24 ans quand il est engagé par Colin Chapman patron du team LOTUS. Désormais le sympathique Jim ne quittera plus LOTUS.  Sa première course en F1, aux Pays-Bas à Zandvoort se solde par un abandon. Suivent le GP de Belgique et de France, il termine dans les points à la 5ème place. Sa meilleure performance se situe au GP du Portugal à Porto Clark monte sur la 3ème marche du podium.
1961 Malgré son talent et sa combativité, Jim Clark ne parvient pas à battre les FERRARI et se classe 3ème à Zandvoort après s'être hissé plusieurs fois en seconde position, il ne peut empêcher la Scudéria de réaliser le doublé (Von Trips, Phil Hill). Encore une 3ème place à Reims,  et victoire de Baghetti (FERRARI). Au deuxième tour du GP d'Italie, alors qu'il suivait les FERRARI de tête, les roues de sa LOTUS et celles de la FERRARI de Wolfgang Von Trips se touchent, les deux monoplaces partent en toupie, la voiture de Von Trips va taper le grillage et fauche des spectateurs, éjecté, le pilote allemand est tué sur le coup et 14 spectateurs trouvent la mort. Clark sort indemne de cette tragédie. Il inscrit 11 points au total de la saison et termine le championnat du monde 7ème.
1962 A Monaco Clark réalise sa 1ère pole et se montre le plus rapide en course, mais une panne d'embrayage l'oblige à abandonner. En Belgique à Spa, après un départ moyen (il est 5ème), Jim Clark prend le commandement au 9ème et n'est plus inquiété, faisant étalage de ses dons, le petit écossais s'impose pour la 1ère fois de sa carrière. Clark signe une nouvelle victoire au GP d'Angleterre, partit en pole, ses adversaires ne peuvent que le suivre et le laisser s'envoler vers un indiscutable succès. Jim l'emporte une 3ème fois au GP des USA. Si bien que le titre de champion du  monde se joue au dernier GP à East London (Afrique du Sud) entre Clark et Graham Hill qui totalisent 3 victoires chacun (en 7 GP). Dominateur, Clark place sa voiture en pole, et signe le meilleur tour en course. Une nouvelle fois la LOTUS manque fiabilité et une banale fuite d'huile contraint Clark à l'abandon et lui fait perdre le titre.
1963 La LOTUS 25 ayant surmonté ses défaut de jeunesse, Jim Clark part favori de ce championnat. Le GP de Belgique (Spa) se déroule sur un piste détrempée, Clark est en 3è ligne sur la grille, et après un départ canon, saute tout le paquet, si bien qu'il se retrouve déjà détaché avant d'attaqué le "Raidillon de l'eau rouge" et n'est plus inquiété, il laisse finalement tout le monde à 1 tour, sauf Bruce Mc Laren qui réussit à se dédoublé pour finir à 4"54' de Clark. Impérial toute la saison, le pilote LOTUS, s'impose encore à 6 six reprises, et de quelle manière puisque sur ses 7 victoires (en 10 GP) acquises dans la saison, 5 le furent de bout en bout.
1964 On s'attend à voir Jim Clark dominé une nouvelle fois le championnat du monde, malheureusement cette année, comme deux ans plus tôt, la LOTUS 33 est rapide (5 poles) mais peu fiable. L'écossais est victime de la soif créative de de son patron (Colin Chapman). Les 4 abandons(en 10 GP) rendent la victoire finale impossible. Clark gagne à 3 reprises Pays-Bas Belgique et Grande Bretagne. A souligner sa victoire très chanceuse à SPA où à quatre tour de la fin, il est 4ème sans avoir jamais roulé pour la victoire et où il l'emporte finalement car après l'arrêt de Dan Gurney (1er) pour ravitailler les 2 pilotes le précédant (Hill, Mc Laren) tombent en panne sèche dans le dernier tour. La saison s'achève avec la 3ème place au championnat des pilotes.
1965 La LOTUS 33 de 65 est maintenant au point, Jim Clark a donc l'arme pour se battre pour le titre. C'est le 1er Janvier que débute la saison à East London (Afrique du Sud). D'entrée de jeu Jim est le plus rapide en qualif, puis remporte la victoire de bout en bout après avoir fait le meilleur tour. Clark ne court pas à Monaco, il est parti aux USA courir à Indianapolis où il gagne. De retour en Europe pour le GP de Belgique, Clark réalise encore un cavalier seul. La domination du petit écossais est telle, qu' après avoir remporté les 6 GP auxquels il participe, Jim Clark, atteint le plafond des points possibles. En effet seuls sont pris en compte les 6 meilleurs résultats. Avec 59 points, Clark est sacré champion du monde 3 GP avant la fin du championnat. Toutes compétition confondues, Clark aura signé 15 victoires en 1965
1966 Retour à la puissance des moteurs 3 litres (interdits depuis 5 saisons). LOTUS se contente de gonfler ses moteurs 1500 de l'année dernière en attendant mieux. Face à la grosse cavalerie des BRABHAM et FERRARI, l'adresse de Jim Clark ne suffit pas pour vaincre. A Monza (3 GP avant la fin) La LOTUS de Clark est équipée du puissant moteur H16 BRM (16 cylindres en H), né de la superposition de deux V8 de 1500cc. Clark abandonne comme tous les autres H16. Watkins Glen (USA) après l'abandon de Brabham (BRABHAM REPCO) et Bandini (FERRARI)  Clark se retrouve en tête et emmène sa LOTUS 43 à la victoire. Seule victoire de la saison pour le champion écossais, mais aussi seule et unique victoire pour monstrueux BRM H16 dont le poids était supérieur à 300 Kg.
1967 En attendant mieux, la LOTUS de Jim Clark est  toujours motorisée avec le H16 de BRM, puis avec un CLIMAX. A partir de Zandvoort (Pays-Bas) Colin Chapman équipe ses F1 du tout nouveau V8 FORD COSWORTH. Immédiatement compétitif, Clark  s'impose (pole meilleur tour et victoire). Un GP fou à Monza. Clark est encore le plus rapide en qualif, mais il manque son départ, et il lui faut 2 tours pour revenir en tête. Une crevaison le force à rentrer au stand quelques tours plus tard. 1'30" après, quand il revient en piste juste derrière les 3 premiers mais à 1 tour, il est 15ème et avant dernier. Au 24ème des 68 tours, il repasse le trio de tête (Brabham, Hill, Hulme), sur lequel il a toujours 1 tour de retard. Jim s'engage dans un sprint fou, tout le monde pense qu'il veut juste "tirer" son équipier Graham HILL alors en tête. Mais Clark est parti à la poursuite des autres, il reprend entre 2 et 4secondes au tour à Brabham. A 10 tours de l'arrivée, après avoir sauté tout ses adversaires, il est 2ème dans les roues de son équipier, Hill. Ce dernier abandonne et l'on pense déjà à l'incroyable victoire de l'écossais. Dans le dernier tour, avant le virage de "Lesmo", Surtees (HONDA) et Brabham, le dépasse en trombe, après sa remontée fantastique, Clark est en panne sèche à 800 mètres de la ligne, qu'il passe en 3éme position. En s'adjugeant les deux dernières courses il égale de record de Fangio avec 24 victoires.
1968 A voir la fin de saison 67, le titre de champion du monde des pilotes paraît promis à Jim Clark. Le premier GP se déroule à Kyalami, les prévisions se réalisent, Clark gagne haut la main, après avoir signé une nouvelle pole et un nouveau record du tour. Avec cette victoire, la 25ème, l'écossais bat le record de Fangio. Dimanche 7 avril, sur le circuit d'Hockenheim, une course de Formule 2. Il est 12h40, Jim Clark est volant de sa LOTUS rouge et or, la piste est mouillée...  Soudain la monoplace quitte la piste et va se fracasser contre un arbre... 15h00 la terrible nouvelle tombe, Jim Clark a succombé à ses blessures. A 32 ans, un des plus grands, sans doute même le plus grand pilote de tous les temps vient de disparaître.

 

Ses résultats en F1

( ) Nombre de points pris en compte pour le championnat du monde (cf règles pour attribution des points)

Année

Ecurie

GP Disputés

Victoires

Poles

Meilleurs tours

Points marqués

Classement

1960

Lotus  Climax

6

0

0

0

8

8

1961

Lotus Climax

8

0

0

1

11

7

1962

Lotus Climax

9

3

6

5

30

2

1963

Lotus Climax

10

7

7

6

73

1

1964

Lotus Climax

10

3

5

4

32

3

1965

Lotus Climax

9

6

6

6

54

1

1966

Lotus Climax

5

0

2

0

7

6

Lotus BRM

3

1

0

0

9

1967

Lotus BRM

1

0

0

0

0

3

Lotus Climax

1

0

0

1

0

Lotus Ford

9

4

6

4

41

1968

Lotus Ford

1

1

1

1

9

11

TOTAL

72

25

33

28

274